Le verger conservatoire en permaculture à Alôsnys

Le verger lors de la plantation le 22 décembre 2016

Verger conservatoire d'Alôsnys
Verger conservatoire d'Alôsnys

Bonjour à tous,

Je suis Adrien, et en cette fin d'année 2016, avec Aurore et Bruno, nous tenons à remercier l'ensemble des bénévoles qui ont permis à l'association de se développer. Nous remercions également les nombreux clients du jardin ainsi que tous ceux qui ont participé à nous faire connaitre.

Grâce à vous tous, les années 2017-2018 verront le développement de nombreux projets : verger conservatoire, mini-parc animalier, sentier pied-nu, nouvelle serre pédagogique, rénovation écologique des bâtiments afin d'améliorer l'accueil de scolaire ou de formations.

 

Parmi les nouveautés, la création du Blog des Alôsnys !
Chaque semaine je publierai un article afin de partager les actualités des Alôsnys et pour partager nos bons plans pour vivre le plus sainement possible en prenant soin à la fois de la planète et de son entourage.


Après avoir entretenu un Blog pendant 4 ans afin de partager mon tour du monde, mes bons plans pour voyager de manière éthique avec peu d'argent, mes expériences dans les écoles ou les fermes,  je continue ma vie de bloggeur avec vous. Nous nous retrouverons donc chaque semaine.


Exemples de mes bons plans pour voyager: http://tourdumonde2010.free.fr/wordpresstdm/?cat=7 

Si vous avez des questions particulières ou des remarques, ou si vous voulez simplement m'encourager à continuer d'entretenir le blog, n'hésitez pas à me laisser un commentaire en dessous de l'article. 
De janvier à mars, je serais assez disponible. A partir d'avril, je passerai mes journées à réaliser des semis, à planter, à recevoir des écoles puis peut-être que l'on se rencontrera lors d'une visite guidée cet été ou lors de la fête des plants en mai.

 

Revenons à nos moutons !

Le 22 décembre 2016, Alôsnys a reçu un beau cadeau de Noël pour l'ensemble des bénévoles de l'associations et pour les générations futures.

 

Le verger conservatoire a été planté par Stéphane Morel du http://www.vergerdesfamilles.fr/. Nous tenons à remercier le Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté qui a contribué financièrement à la naissance de ce verger. Certains  peuvent critiquer nos politiques car l'être humain a tendance à voir seulement le coté négatif. L'association Alôsnys créé il y a maintenant près de 10 ans veut vous démontrer qu'il est encore possible de réaliser des beaux projets en France.


En savoir plus sur notre verger conservatoire

Qu'est ce qu'un verger conservatoire ?


Un verger conservatoire est un verger composé d'arbres de variétés anciennes afin de préserver la biodiversité.

 

  • Préserver le patrimoine génétique

Il est en effet important de cultiver une abondance de variétés afin de préserver le patrimoine génétique végétale et ainsi assurer la sécurité alimentaire de notre futur. Cultiver une seule variété de pomme fruit serait prendre le risque de subir une épidémie anéantissant l'ensemble des pommiers et donc voir la pomme disparaître de nos assiettes - à moins de la protéger par des substances chimiques et non par le processus naturel. Solution ni écologique ni durable et coûteuse.

 

Il existe environ 6000 variétés de pommes et pourtant le 16 novembre, un article écrit dans le journal Le Monde suite à un rapport de la FAO de 2010 dénonce la perte de cette biodiversité:  "Dernière chance pour la biodiversité : les pommes d'Antan"

"Une dizaine de variétés seulement forme la quasi-totalité du marché de la pomme, premier fruit consommé en France et troisième dans le monde. Selon les producteurs, 1,6 million de tonnes de pommes ont été produites dans le verger français en 2015. Deux tiers d'entre elles appartiennent à quatre variétés : la Golden (29 %), la Royal Gala (18,5 %), la Granny (9 %) et la Pink Lady (8,5 %), sachant que les trois dernières sont des descendantes de la première. « Les variétés récentes, issues des programmes d’amélioration variétale, sont toutes apparentées, avec une grande consanguinité. La base génétique est très réduite », note Amandine Cornille, chercheuse au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) sur la génétique du pommier." 

Extrait de l'article du Monde

Photo de Antonin Sabot d'un verger - Alôsnys devra attendre quelques années pour un verger école aussi productif
Photo de Antonin Sabot d'un verger - Alôsnys devra attendre quelques années pour un verger école aussi productif
  • Préserver le patrimoine culturel

En dehors de l'aspect environnementale et sanitaire, il est important de planter des vergers conservatoires pour préserver le patrimoine culturel.


Pour répondre à la clientèle qui souhaite les produits les moins chers et les plus "beaux", des modes de production et une sélection des variétés ont été mis en place. Aujourd’hui la pomme, qui est le fruit le plus consommé en France, tout comme de nombreux autres fruits ou légumes sont devenus des marchandises standardisées - tout comme pourrait l'être un objet industriel. Notre goût lui-même a été aseptisé et nous choisissons malgré nous les mêmes variétés. Les arboriculteurs répondent donc simplement à la demande de la clientèle.

 

En choisissant de planter un verger conservatoire, Alôsnys fait le choix de conserver des goûts, des textures, un visuel atypiques. La beauté de la vie ne peut exister dans un monde uniforme mais dans un monde riche en diversité.

 

Cela est valable pour les fruits tout comme est l'est pour les légumes. 
Au sein de notre jardin, nous cultivons plus de 150 variétés de tomates anciennes et de nombreuses autres variétés de légumes et sommes partenaires de Graine de Noé. Nous avons donc choisi de continuer à préserver la biodiversité lors de l'élaboration de notre verger.

 

 

Photo de Antonin Sabot d'un verger bien productif - Planter un arbre c'est investir dans l'avenir- soyons patient
Photo de Antonin Sabot d'un verger bien productif - Planter un arbre c'est investir dans l'avenir- soyons patient
  • Améliorer sa santé

 

Si un arbre réussit à se protéger sans intrants chimiques, grâce à certaines méthodes agricoles et aux variétés anciennes, le fruit sera plus riche en vitamine et le consommateur pourra consommer sans risque la peau qui contient une grande partie des vitamines.
Pour en savoir plus, je vous invite à lire l'article suivant : Une pomme de 1950 équivaut à 100 pommes d'aujourd'hui

Où avons-nous planté notre verger ?

Les arbres ont été planté juste à coté du jardin mandala.
En venant au jardin à partir de mai, vous découvrirez donc le verger.

L'emplacement des arbres a été défini en juin 2016. La majorité des arbres fruitiers seront regroupés sur un espace d'environ 4000m² a gauche d'un chemin reliant le jardin mandala et les bâtiments en rénovation (à gauche sur le plan). D'autres arbres seront plantés autour de l'enclos des moutons et des chèvres construit cet été afin de générer de l'ombre.


Les arbres plus imposants tel que les châtaigner, les noyers et un tilleul ont été planté entre l'enclos à moutons et l'espace pédagogique (le plus à droite sur le plan) afin de créer un futur espace bien-être.

De nombreuses haies mellifère seront également plantées afin de favoriser la biodiversité animale et ainsi protéger le jardin et le nouveau verger.

verger conservatoire au domaine Alôsnys
Plan du domaine des Alôsnys

Quels arbres avons nous plantés pour le verger conservatoire ?

Le verger de sauvegarde est composé de variétés locales et nationales, rustiques en production et utiles pour la biodiversité; arbres fruitiers de demi-tige et haute-tige (diamètre 6/8 et 8/10 voir 10/12 ou 4/6). La diversité a été recherchée, de telle sorte de créer un verger avec une forte biodiversité domestique.

  • Dans le verger :

1 Cerisier : Moreau

7 pommiers : Reinette Baumann, Belle Fleur rouge, Framboise d'été, Saint Nicolas, Calville rouge, Jumiot, Rambourg d'Hiver

2 poiriers : Curé, Moissons

6 pruniers : Mirabelle de Metz, Prune Patrigone, Reine Claude Dorée, Mirabelle Dame fine, Sainte Catherine, Quetsche d'Alsace

2 Nèfliers d'Allemagne

 

 

prunier sainte catherine du verger conservatoire
Prunier Sainte Catherine du verger conservatoire
cerisier du verger conservatoire
Cerisier Moreau du verger conservatoire
  • Autour de l'enclos des moutons

4 Cerisiers : Bigareau Blanc, Griotte du Nord, Hedelfingen, Guigne Marie Jean Diaude

1 pommier : Court pendu Rouge

2 poiriers : Bon Chrétien, Bisi de Chalon

 

Poirier avec Orion notre mouton ouessant
Poirier avec Orion notre mouton ouessant
poirier de l'enclos à moutons
Poirier de l'enclos à moutons
cerisiers dans le parc à moutons des Alôsnys
Les cerisiers dans le parc à moutons des Alôsnys
  • Arbres isolés

1 tilleul Plathyphilos 

2 Noyers : Franquette, Mayette

3 Chataigniers Marron de Lyon
2 Catalpas
2 Saules pleureurs

 

La ligne de chataigniers et de noyers du verger conservatoire
La ligne de chataigniers et de noyers
Tilleul dans le jardin pédagogqiue
Un petit tilleul qui prendra de l'espace dans le coin du futur jardin des enfants!
  • La haie mellifère

 

Eleagnus, Rosier rugosa, Noisetier, Amelanchier, Bourdaine, Argousier, Aronia, Abousier, Cornouiller mâle, Cornouiller sanguin, Nèflier, Alisier blanc, Fusain d'Europe, Génévrier commun, Houx, aubépine, aubépine azerollier, chène suber, cormier

Haie mellifère du verger conservatoire
Préparation du terrain pour accueillir la haie mellifère en février

Articles qui peuvent vous intéresser

 

  • L'article de la semaine prochaine sera consacré aux différentes manières de financer son verger conservatoire 
  • Un autre article vous permettra de comprendre comment les techniques de permaculture sont intégrées dans un verger afin d'obtenir une belle production avec peu d'effort et surtout sans polluer la nature.
  • Enfin un dernier article sera consacré à la pédagogie. Pourquoi et comment un verger peut jouer un rôle pédagogique dans l'éducation de vos enfants ou dans l'éducation des citoyens ?
Adrien Laporte et le verger conservatoire permaculture d'Alôsnys
Moi-même au verger conservatoire

 

Bonnes fêtes de fin d'année et à 2017 !


Ecosia

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Étienne (mercredi, 28 décembre 2016 10:55)

    Beau travail et merci pour ce partage. Hâte de croquer une de vos pommes et de vous rencontrer.

  • #2

    Céline M (mercredi, 28 décembre 2016 18:57)

    Bonjour et tout d'abord merci pour votre partage. A la lecture de votre article et à la vue des photos j'aurais plusieurs questions :
    - Comment avez vous diposer les arbres, une rangée de pommier puis de pruniers ou un melange dur une même rangée ?
    - quelle est cette bache verte ? Et à quoi sert - elle ?
    - on parle souvent du verger conservatoire et d'une forêt nourricière, pouvons nous combiner les 2 ?

    j' ai hâte de lire la suite de vos articles en attendant très bonne fin d'année

  • #3

    Adrien d'Alôsnys (lundi, 02 janvier 2017 20:10)

    Bonjour Céline,

    La disposition des arbres a été faîte avec un pendule, selon les pratiques de la géobiologie.
    La bâche verte permet d'empêcher les herbes de pousser autour de l'arbre et de garder l'humidité. Nous déposerons de la paille pour les mêmes raisons. La paille permettra également d'isoler du gel ou de la canicule.
    Une forêt nourricière comprend en partie un verger avec des arbres fruitiers. En plus de notre verger conservatoire, il y aura également des ruches, une haie mellifère avec des baies comestibles, des moutons pour fertiliser. Cependant selon nous une forêt nourricière ne peut être limité à quelques milliers de mètres carrés. Par conséquent, l'autonomie passera par le verger mais aussi par les forêts primaires environnantes afin de profiter de certaines plantes médicinales ou de champignons. La permaculture consiste à s'adapter à son environnement et ne pas obligatoirement tout reconstruire.