7 plants originaux faciles à cultiver

Un des plaisirs du jardinage est de cultiver des légumes que l'on peut difficilement trouver dans le commerce.

Dans cet article, je vous parlerai de l'arroche, de la bourrache, de la bardane, du chou sibérien, du plantain "corne de cerf", des différentes variétés de courges et des œillets de poète.

L'arroche

Cette plante herbacée annuelle de la famille des Chenopodiacées ou des Amaranthacées selon la classification phylogénétique, est cultivée comme plante potagère pour ses feuilles consommées crues ou cuites comme des épinards de juin à septembre.

C'est également une plante très jolie avec ses feuilles rougeâtres. La plante peut atteindre les 3m de haut.

Si vous la laissez faire ses graines, vous aurez de nombreux pieds d'arroche dans votre jardin sans travail. De plus l'arroche est très résistante aux maladies. C'est une des plantes préférées des permaculteurs et des jardiniers débutants.

 

Mangez-en régulièrement pour améliorer le transit intestinal. Les feuilles, utilisées en cataplasmes, sont émollientes et soulagent les piqûres d'insectes et les coups de soleil.

La bourrache

Facile à cultiver, mellifère, elle ne nécessite que très peu d'entretien et pousse pour ainsi dire toute seule. Elle se ressème spontanément et occupera votre jardin d'année en année.

Ses feuilles ont le goût des huitres.

Ses fleurs sont très intéressantes pour les abeilles mais vous pourrez aussi décorer vos assiettes de tomates grâce aux jolies petites fleurs comestibles bleues en forme d'étoile.

La bardane

Qu'est ce que la bardane ? C'est la plante qui vous laisse des petites boules de 2cm de diamètre qui s'accrochent à vos vêtements.

La bardane est très peu connue dans la cuisine française et si vous souhaitez faire un plat avec, ce sera difficile de le trouver chez votre primeur.

La bardane est en revanche très connue dans la cuisine japonaise et coréenne. Voici une recette: http://www.lemanger.fr/index.php/salade-japonaise-de-bardane/

C'est aussi une plante très intéressante pour les diabétiques. Son emploi en cas de diabète s'expliquerait par sa richesse en insuline, un sucre complexe que les diabétiques peuvent assimiler.


Selon le docteur Jean Valnet, la racine doit être utilisée fraîche et non séchée car sinon elle perdrait alors la plus grande partie de ses propriétés. Ce qui en limite l'emploi au printemps et à l'automne. Pour la préparer, on fait bouillir 60 grammes de racine fraîche dans un litre d'eau pendant dix minutes. En savoir plus

Chou sibérien

La culture du chou sibérien est très facile sauf en climat chaud. La récolte se fait au fur et à mesure des besoins. Il faut couper au maximum 1/3 des feuilles sur chaque plant afin d'avoir une production de juillet à mars de l'année suivante.

Ces choux sont surtout cultivés en Europe du Centre et du Nord et en altitude car ils résistent très bien au froid (jusqu’à -15°C).
Ils donnent des récoltes abondantes en plein hiver.

Le chou sibérien tout comme le chou kale possède une grande richesse en vitamines et nutriments. Des cures de choux sont souvent conseillées aux personnes malades.

Le chou sibérien reste très peu cultivé et rare sur les étals en France. Il est vendu à 7€/kg. Une bonne raison de l'avoir dans son jardin.

Plantain corne de cerf

Le plantain « corne de cerf » n’est pas une salade au sens classique du terme. Sa culture vous permet de composer des salades savoureuses en le mélangeant avec d'autres variétés plus classiques.

 

C’est une plante à forte teneur en vitamine C et en fer.

 

Sa culture est très facile, il aime les sols pauvres et résiste à -20°C et est bisannuel!

 

 

 

 

 

 

Notre collection de courge

Sur le marché, on peut trouver du potiron ou de la butternut mais profiter de nos plants pour découvrir le patidou ou la courge "Jack be little" pour réaliser des desserts surprenants.

La variété "Longue de Nice" vous permettra d'avoir une "courgette" durant tout l'hiver.

La variété "Sucrine du Berry" vous permettra de réaliser des soupes délicieuses même pour un enfant peu amateur de légumes.

La courge se cultive facilement à condition d'avoir un sol très riche. N'hésitez pas à lui donner quelques pelles de fumier décomposé.

Groseillier

Planter une fois des groseilliers et récoltez chaque année pendant environ 10 ans.
Vous pouvez aussi faire des boutures à partir du plant initial.

Les groseilliers vous permettront de réaliser de bonnes confitures ou vos sirops "grenadine".

Œillet de poète

Très jolie fleur qui peut être vivace si l'hiver n'est pas trop rude.

C'est une des fleurs les plus rustiques, elle résiste jusqu'à -10°C.

Elle décorera votre jardin de juin à août sans vous demander trop de temps. Toutefois cette fleur n'est pas comestible.


Les tomates

La tomate n'est malheureusement pas la plante la plus facile à cultiver en Bourgogne.

Toutefois elle est le légume star des jardiniers.
Un légume à la fois délicieux cru et pouvant se cuisiner de mille façons.

A Alôsnys, nous l'aimons bien, c'est pourquoi nous avons une collection de plus de 200 tomates différentes.



Voici quelques conseils pour réussir vos tomates:
- Achetez des plants de qualité issus de semences originaires du même climat que celui de votre jardin (voir l'article précédent) ou idéalement réalisez vos plants à partir de vos graines.

  •  Ayez un sol de qualité, bien aéré permettant aux racines de vos tomates de trouver les nutriments nécessaires pour combattre d'éventuelles maladies.
  •  Ne plantez pas les tomates trop tôt. La tomate ne résiste pas à des températures négatives et n'aime pas beaucoup la pluie! A Alôsnys, nous planterons le 3 mai en serre (en les protégeant au cas où avec un voile).

Puis le 15 ou le 31 mai à l'extérieur. A ces dates nous serons en lune descendante dans la constellation favorable aux "légumes-fruits". Le 15 mai, nous vérifierons la météo afin de savoir si les gelées et la pluie ne sont pas en prévision. Un bon jardinier doit savoir être patient.

 

  • Plantez vos pieds en profondeur.
  • Variez les variétés. Certaines variétés résistent mieux aux maladies (variétés au nom russe, allemand) et d'autres résistent mieux à la canicule (variétés au nom espagnol).
  • Paillez autour de vos tomates afin de garder l'humidité du sol. Nous arrosons la tomate qu'une seule fois à la plantation et une ou deux fois dans l'été et que sous serre. Car moins la tomate est arrosée plus les fruits sont parfumés. Et plus elle enfonce ces racines et moins elle est sujette aux maladies.
  • Associez les tomates avec des œillets d'inde pour lutter contre les nématodes et du basilic (en serre) ou des oignons pour renforcer la tomate.
  • Apportez beaucoup d'amour. Regardez votre plant grandir régulièrement et coupez les feuilles malades si le mildiou doit apparaitre.
  • Les feuilles des tomates ne doivent jamais toucher le sol pour ne pas attraper la maladie
  • Les plants de tomates peuvent être taillé en serre pour avoir une plantes un peu moins volumineuse et faciliter la cueillette en enlevant les gourmands. Aux Alôsnys nous pratiquons parfois une toute petite taille de gourmands en serre dans le 1er mois et seulement sous serre. Et cela n'est pas systématique car pour nous moins on taille la tomate moins elle attrape la maladie.

 

  • Les fruits de la tomate arrivent à maturités grâce à la chaleur.

En serre les feuilles autour des fruits ne gênent pas au contraire cela évite les coup de soleil (taches blanches). Par contre un peu plus difficile de trouver les fruits!

En extérieur arrivée à l'automne le feuillage peux-t-être enlever au fur et à mesure (pas d'un coup et de bas vers le haut) pour que le soleil moins fort à cette période aide à faire mûrir.

Quelles variétés choisir ?

Les variétés "groseille" ou "cerise" sont beaucoup plus simples à cultiver qu'une variété "grosse".
A titre personnel, voici mes variétés préférées "Cuban yellow",  "Black cherry", "Raisin vert", "Miel du Mexique".

 

Ensuite tout n'est qu'une histoire de goût, et je vous conseille de venir à notre fête en août pour pouvoir goûter nos tomates et vous faire votre propre avis.

J'aime aussi les variétés "Ananas", "Noir de Crimée", "Cœur de bœuf", "Cornue des Andes", "Pêche blanche", "Summer cider" et de manière générale les variétés vertes qui ont un goût souvent plus prononcé que les traditionnelles rouges.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Isa (lundi, 08 mai 2017 19:25)

    Coucou
    Pour les tomates beaucoup disent qu il faut couper "les gourmands" qu en pensez vous ?
    Bises

  • #2

    Adrien d'Alôsnys (samedi, 13 mai 2017 08:28)

    Le fait de couper les gourmands blesse la plante et favorise les maladies.

    En exterieur, la plante a rarement trop de feuillage donc ce n'est pas utile.

    En serre, si le feuillage est trop abondant, il peut empêcher les tomates de bien mûrir. Par conséquent, il peut être utile d'enlever les gourmands.
    De plus, à l'abri de la pluie et du froid, les risques de maladies sont beaucoup plus faibles.