Le jeu de la permaculture : Supermaculture

Supermaculture est le premier jeu de société coopératif à la découverte de la permaculture, pour toute la famille.

Découvrez ensemble la permaculture de manière ludique !

La permaculture, c'est un ensemble d'approches qui nous aident à restaurer un équilibre entre la Nature et l'Humanité.

 

Supermaculture, c'est un jeu de société coopératif, pour jouer en famille ou entre amis. Usez de bon sens pour semer puis récolter fruits et légumes, en exploitant au mieux les coups de pouce de la Nature. Mais attention, la météo et les insectes ne seront pas toujours de votre côté !

 

Partez à la découverte d'un véritable terrain de 12 parcelles, équipé de 2 serres, sur lequel vous cultiverez près de 30 plantes différentes qui ont chacune des besoins spécifiques (en eau, lumière, rythme de culture). Vous serez limité par le temps, tout ne pourra pas se passer comme vous l'espérez !

www.supermaculture.fr pour en découvrir plus ou commander le jeu !


 2 à 6 joueurs |  A partir de 10 ans, variante à partir de 5 ans |  De 20 min à 2 h

Carte Supermaculture #1 : Chèvres Défricheuses

carte du jeu permaculture 1

La permaculture, c'est l'association vertueuse de tous les acteurs de la nature. Les animaux, visibles ou invisibles, ont un rôle essentiel dans le maintien de l'équilibre d'un jardin ou d'un terrain : ils participent à la régulation des espèces végétales et animales, tout en fournissant de riches matières organiques. La nature est bien faite : en offrant aux hôtes de notre terrain un abri adapté à leurs besoins et aux nôtres (c'est bien là la clé !), ils s'y épanouissent et nous rendent service.

Eco-pâturage. Les chèvres se régalent en dévorant des mauvaises herbes, mais aussi arbustes, fleurs et plantes : tout sera net après leur passage, et vous aurez fait des heureuses carte du jeu permaculture 1👍 Pour plus de parcimonie, préférez les moutons qui se concentreront surtout sur l'herbe.

Dans Supermaculture, la carte Chèvres Défricheuses permet de semer des graines dans des parcelles qui étaient non cultivables au début du jeu : plus de place, c'est plus de possibilités pour exploiter votre terrain !

Carte Supermaculture #2 : Compost Frais

carte du jeu permaculture 2

La permaculture, c'est favoriser les cycles vertueux que l'on observe dans les zones où la Nature n'a pas été dérangée par l'Homme, comme les forêts primaires. Ces cycles sont des boucles fermées : (presque) rien n'en sort, il n'y a pas de déchets. Un modèle d'efficacité !

Les matières organiques (tout ce qui est ou a été vivant) renferment de l'énergie et des substances qui, après dégradation par les champignons, insectes et bactéries du sol, peuvent apporter aux plantes ce dont elles ont besoin pour grandir. Le rôle du permaculteur est de s'assurer que le sol contient tous ces éléments en bonnes quantités, au bon endroit et au bon moment. Il est exclu de les remplacer par des produits chimiques ! A quoi bon, elles sont déjà là, dans la Nature !

Le compost est un concentré du résultat de la décomposition de vos restes de cuisine et de vos déchets verts, préparé avec soin avec l'aide de minuscules acteurs de votre jardin : une association gagnant-gagnant.

Dans Supermaculture, la carte Compost Frais permet d'apporter du compost aux plantes, et donc de favoriser leur croissance.

Carte Supermaculture #3 : Petite Pluie

carte du jeu permaculture 3

La permaculture, c'est prendre en compte ce que la Nature est, sans chercher à la contrôler, mais plutôt à l'aider à faire ce qu'elle sait faire de mieux !

Une petite pluie tombe sur votre terrain ? Pas d'inquiétude ! Les plantes ont besoin de trois éléments pour grandir : des nutriments, de l'air et de l'eau. Les rayons du soleil, eux, sont là pour fournir l'énergie nécessaire à ce que la photosynthèse se produisent dans les feuilles.

Le saviez-vous ? Les cellules d'un végétal sont constituées d'éléments venant à 97 % de l'air, et seulement 3 % du sol.

Dans Supermaculture, la carte Petite Pluie n'est pas bien méchante, tout se passe comme prévu, et on passe à la suite !

Carte Supermaculture #4 : Chantier Participatif

carte du jeu permaculture 4

La permaculture, ce n'est pas limité au jardinage ou au maraîchage, bien au contraire ! C'est une approche globale, qui s'applique aussi aux femmes et aux hommes.

La permaculture humaine nous propose de prendre soin de nous-mêmes et des autres, pour avancer en symbiose vers un objectif commun et éthique. Tout comme la nature le fait spontanément dans les forêts. Vaste programme ! carte du jeu permaculture 4:-)

Comme le dit Bill Mollison, co-fondateur de la permaculture : "La seule véritable décision éthique est de prendre en responsabilité notre propre vie et celles de nos enfants."

Dans Supermaculture, la carte Chantier Participatif permet de construire une serre avec l'aide bienveillante de bénévoles qui croient en notre projet. Les semis deviennent possibles avant l'arrivée du printemps, les petites pousses étant protégées du froid, du vent et de la pluie. On gagne du temps, et donc des récoltes !

Carte Supermaculture #5 : Troc de Graines

carte du jeu permaculture 5

La permaculture, c'est le partage équitable de l'abondance. Produisons plus que ce dont nous avons besoin et répartissons le surplus autour de nous.

Pourquoi acheter ses graines en magasin de jardinage ? Pour cultiver un éco-système local, pensons à collecter nos propres graines (oui, elles sont disponibles sur nos plantes !) et à en partager une partie avec notre entourage qui connaîtra leur histoire. Cela contribue également à créer davantage de diversité, comme dans la nature. De nombreux sites Internet spécialisés permettent l'échange de graines, découvrez-les !

Dans Supermaculture, la carte Troc de Graines permet à chaque joueur d'échanger ses graines avec les autres. Cela présente l'avantage de répartir les semis. C'est bien utile, surtout au printemps où beaucoup de variétés doivent être semées en même temps !

Carte Supermaculture #6 : Semoir Multirang

carte du jeu permaculture 6

La permaculture, c'est la recherche perpétuelle de moyens et d'outils pour minimiser l'énergie dépensée pour maximiser la production. Oui, soyons paresseux, et soyons heureux !!

Le semoir multirang est un outil manuel inventé par l'américain Eliot Coleman. C'est un cylindre que l'on fait rouler sur le sol après l'avoir rempli de graines. Avec ses petits trous également répartis, il permet de déposer les graines automatiquement au bon endroit et beaucoup plus rapidement que les méthodes traditionnelles. Du "low tech" bien utile carte du jeu permaculture 6👍

Dans Supermaculture, la carte Semoir Multirang permet à chaque joueur de semer 2 graines chaque mois au lieu d'une, un bon coup de pouce lors du rush du printemps, lorsque tous les joueurs se bousculent au potager pour semer !

Carte Supermaculture #7 : Invasion de limaces

carte du jeu permaculture 7

La permaculture, c'est le respect de toutes les formes de vie, y compris celles qui ne nous prêtent pas toujours main forte !

Les limaces, comme les escargots, sont des animaux nocturnes qui ont besoin d'eau et de températures supérieures à 5°C pour sortir de leur cachette. Elles ingurgitent ensuite entre 30 et 40 fois leur propre poids en 24 heures !

Dans Supermaculture, la carte Invasion de limaces entraîne malheureusement la perte des légumes-feuilles. Un moyen pour éviter cela ? Planter du cerfeuil aux côtés des cultures, car il repousse les limaces, tout naturellement.

Carte Supermaculture #8 : Canards Gourmands

carte du jeu permaculture 8

La permaculture, c'est aider la nature à se développer en équilibre : chacun doit pour y trouver son compte, humains, animaux et plantes.

Les canards, en particulier les canards coureurs indiens, raffolent des limaces qui nous ravagent nos légumes-feuilles : ils ont font leurs repas, sans toucher aux cultures ni à la terre, et vous remercient en pondant de nombreux œufs goûtus. Voilà une solution naturelle pour conserver un bel équilibre dans son jardin (prévoyez une mare pour que les canards s'y sentent bien).

Dans Supermaculture, la carte Canards Gourmands protège des invasions de limaces, tout simplement.

Jeu de la permaculture
Jeu de la permaculture
0 commentaires

Difficile d'avoir une alimentation variée en février quand on vise l'autonomie alimentaire ?

À Alôsnys, même si nous ne vendons plus de légumes en hiver et ne travaillons plus au jardin, nous avons tout de même une grande variété de légumes frais afin d'avoir de nombreuses vitamines dans notre assiette.

Il y a les légumes-racine que nous conservons en cave ou en silo de sable :

pomme de terre, carotte, panais, betterave, radis noir, céleri-rave, navet, topinambour, oignon, ail...

 

 

Il y a de nombreux légumes-feuille résistants au froid : choux (cabu, frisé, kale, rouge), mâche, mesclun, blette, poireau ,roquette, persil...

En légume-fruit, nous avons seulement les courges.

En fruit, il y a les pommes, les coings et certaines variétés de poires.

Il y a aussi les noisettes, noix et châtaignes.

À Alôsnys, nous produisons aussi des œufs, du miel. Nous pourrions aussi nous nourrir des poules, lapins, canards...

Nous avons ainsi 28 ingrédients frais différents sans compter les nombreuses plantes séchées, les différents pestos, chutneys, cornichons au vinaigre, les légumes au congélateur (non idéal si on vise l'autonomie énergétique) et les conserves (plus pauvres en vitamines). On pourrait aussi cultiver du rutabaga, des choux fleurs, des épinards, du persil tubéreux... si on voulait une plus grande diversité.

Si vous voulez en savoir plus sur l'alimentation-santé en hiver vous pouvez relire l'article suivant :

0 commentaires

Que faire dans un jardin en mars ?

 

1er et 2 mars
Taillez les arbres fruitiers.

 

8 et 9 mars
Repiquez les salades, épinards, persil… semés du 18 au 21 janvier.

 

Du 10 au 12

 

Semez les concombres, cornichons et tomates que vous placerez sur la couche chaude entre 18 et 25°C.

 

Du 13 au 14

 

Semez en pleine terre des carottes et des radis en rangs espacés de 30 cm. Tassez et arrosez.
Semez en plaque des navets.

 


 

Du 18 au 20
Semez des choux cabus et des choux de Bruxelles.
Semez des salades
afin de les récolter en juin.

 

 

Du 22 au 24
Semez les panais en lignes espacés de 30cm. Vous les récolterez en automne.

 

 

Le 25
Repiquez les choux-fleurs semés en février.

 

 

 

Du 28 au 29
Repiquez en godets les tomates, aubergines, poivrons et piments semés du 11 au 13 février.
Enrichissez le sol en compost et plantez des fraisiers remontants en plaçant les collets juste au-dessus du sol.
Plantez également les groseilliers, cassissiers et framboisiers.

 

 

Alôsnys plantera une collection de 8 framboisiers de variétés anciennes, c’est-à-dire des variétés pour lesquelles il est possible de bouturer les rejets. Par ailleurs ces variétés sont souvent plus nutritives que les variétés F1 dites parfois améliorées mais qui le sont en réalité seulement sur l’aspect quantitatif.

Vous pouvez réserver vos plants de framboisiers, fraisier et cassissiers si vous êtes intéressé ou les acheter en mai.

 

Source : calendrier lunaire des éditions Rustica
Calendrier lunaire de Michel Gros
Notre expérience personnelle

0 commentaires

Que faire au jardin en février ?

 

Après un peu plus de 2 mois de repos au jardin et les récoltes des légumes racine, le printemps se rapproche et il est temps de se préparer à faire vos semis si vous voulez récolter vos premiers légumes en mai ou si vous voulez avoir des tomates et réaliser vos propres ratatouilles sans être obligé d’acheter les légumes.

 


 

Entre le 8 et 10 février :
Installez votre couche chaude dans votre serre en récupérant du fumier frais.

 

Couche chaude - le fumier fume bien !
Couche chaude - le fumier fume bien !

 

Du 11 au 13
Semez vos graines de tomates dans des plaques alvéolées. Puis placez vos semis sur la couche chaude en vérifiant avec un thermomètre d’avoir une température comprise entre 18 et 25°C. Si c'est trop chaud, surélevez vos plaques de semis en plaçant des cales entre vos plaques et le fumier.

À Alôsnys, nous semons une moitié en février et la seconde en mars.

 

Vous pouvez également suivre le même modèle avec vos graines de piments, poivrons et aubergines si vous avez une couche chaude entre 25 et 30°C

 

 

 

Si vous n’avez pas les moyens d’avoir une couche chaude, faites vos semis à l'intérieur, devant une fenêtre ou dans une véranda et sortez vos jeunes plants dès qu'il fait plus de 10°C afin d’éviter d’avoir des plants qui filent.


Sinon, vous pouvez toujours acheter vos plants lors de notre fête les 5-6 mai.

 

 

 

 

Semis de tomates en février 2017
Semis de tomates en février 2017

Du 16 au 18
Semez des brocolis et choux fleurs et placez-les au chaud entre 15 et 18°C.

 

 

Du 18 au 21
Comme tous les mois, quand la lune est en poisson, semez en pépinière des laitues pommées, romaines, batavias afin de les récolter en mai.
Semez les épinards de printemps, la roquette, le persil. Maintenez humide jusqu’à la levée.

 

 

Mercredi  21 et jeudi 22
Semez les tomates.
Si vous voulez participer contactez-nous. Nous avons des milliers de graines des 200 variétés de tomates à semer à cette date-là !

 

 

Vendredi 23 et samedi 24
Semez le céleri-rave 'Monarch'. Placez les semis sur la couche chaude.
Semez les poireaux à récolter en été et en automne. Éclaircissez les jeunes plants tous les 5 cm un peu après la germination.

 

 

Lundi 26
Taillez les rosiers remontants.

 

 

En février, vous pouvez également construire des abris pour attirer les auxiliaires.
Découvrez des exemples ici.

Source : calendrier lunaire des éditions Rustica
Calendrier lunaire de Michel Gros
Notre expérience personnelle

1 commentaires

Comprendre son sol grâce aux plantes bio-indicatrices

Les plantes bio-indicatrices sont très utiles pour comprendre son sol et ainsi pouvoir l'améliorer.

 

Ci-dessous, nous vous proposons un joli document réalisé par le CFPPA des Pays d'Aude pour vous aider à comprendre l'essentiel en seulement 11 diapos !

 

Des graines sont présentes dans le sol, certaines sont périmées, mais d’autres sont en dormance. Pourquoi germent-elles tout d’un coup? Parce que les conditions du terrain et du climat lui conviennent et correspondent aux besoins de leur patrimoine génétique. Voilà ce que l’on appelle la levée de dormance. De la présence des adventices, on peut en déduire les composants du terrain et sa dynamique, mais aussi ce que l’on peut faire pour améliorer sa fertilité. Suivre l’évolution des indésirables vous permet de savoir où en est votre terrain. 


Les plantes bio indicatrices 1
Les plantes bio indicatrices 1
Les plantes bio indicatrices 2
Les plantes bio indicatrices 2
Les plantes bio indicatrices 3
Les plantes bio indicatrices 3
Les plantes bio indicatrices 4
Les plantes bio indicatrices 4
Les plantes bio indicatrices 5
Les plantes bio indicatrices 5
Les plantes bio indicatrices 6
Les plantes bio indicatrices 6
Les plantes bio indicatrices 7
Les plantes bio indicatrices 7
Les plantes bio indicatrices 8
Les plantes bio indicatrices 8
Les plantes bio indicatrices 9
Les plantes bio indicatrices 9
Les plantes bio indicatrices 10
Les plantes bio indicatrices 10
classification des principaux légumes
classification des principaux légumes
0 commentaires